Dernière émission de la saison, Jean-François Cadet reçoit Nathalie Béasse pour sa création émouvante « ceux-qui-vont-contre-le-vent » à découvrir au Cloître des Carmes. Et le duo à succès Benoît Solès et Tristan Petitgirard qui racontent Jack London dans « La Maison du Loup » à voir au Théâtre Le Chêne noir.

Ce qui est formidable dans un festival comme Avignon, c’est que l’on peut s’immerger rien qu’en traversant une rue dans des univers très différents. Aujourd'hui, nous allons d'abord mettre tous ces sens en éveil, s’ouvrir aux émotions, et faire corps avec l’univers singulier et poétique de Nathalie Béasse. Elle présente jusqu'au mardi 13 juillet 2021 au Cloître des Carmes, dans le cadre du Festival In d'Avignon, sa création « ceux-qui-vont-contre-le-vent ».

Puis, nous regarderons trinquer Jack London dans « La Maison du Loup » au Théâtre du Chêne noir, et partirons avec Benoît Solès et Tristan Petitgirard dans le Klondike ou à l’assaut des mers. Une pièce qui nous emporte « À la rencontre de Jack London » qui reste l’écrivain américain le plus lu au monde.

Reportages : 

La chorégraphe Maguy Marin poursuit son travail socialement engagé, et nous propose cette fois un voyage dans le temps, dans l’Antiquité grecque, pour porter un nouveau regard sur la construction de nos systèmes de domination. Le titre de cette pièce sonne comme une invitation : « Y aller voir de plus près ». Fanny Bleichner a tenté l’expérience.

Toujours dans le OFF, Alexandra Jaegy s'est intéressée à la pièce « Sang Négrier » au Théâtre des Barriques, revient après son succès en 2018. La metteuse en scène Khadija El Mahdi adapte cette nouvelle de Laurent Gaudé avec le comédien Bruno Bernardin, seul en scène. Une histoire d’esclavage dans les rues de Saint-Malo en Bretagne, grand port négrier du XVIIIème siècle.