Antoine Coursat signe le documentaire « Jackie Chan, humour, gloire et kung-fu », un portrait réjouissant qui déroule la vie de l'inventeur du kung-fu comique. 

À l’orée des années 80, il a déboulé comme un boulet de canon dans les salles de cinéma asiatiques, puis américaines et occidentales, puis dans les cassettes vidéos ou sur les murs des chambres d’ados. Un visage sympathique et souriant, une souplesse et une agilité étonnantes et un talent de cascadeur hors pair mis au service de films d’action rocambolesques. Un mélange de Bruce Lee et de Buster Keaton, pas du genre à avoir froid aux yeux, plutôt du style à dilater la rate.

Plus de 150 films plus tard, quelle place Jackie Chan s’est-il faite dans le monde du cinéma à la force de ses poings et de ses jambes ? Le documentaire « Jackie Chan, humour, gloire et kung-fu », signé Antoine Coursat.  

Le documentaire est disponible sur arte.tv jusqu’au 17 janvier 2022.

Au menu de ce café gourmand : 
Fanny Bleichner nous entraîne en 1989, en Seine Saint Denis, pour aller voir Suprêmes, le film d'Audrey Estrougo qui retrace les débuts du groupe NTM.  Muriel Maalouf est allée voir Istiqlal, la nouvelle pièce de Tamara Al Saady à applaudir au Théâtre aux quartiers d’Ivry, jusqu’au 21 novembre 2021. Amélie Beaucour nous présente une toute jeune chanteuse : Arlo Parks avec sa voix d’ange et ses cheveux orange, elle sort son premier album Collapsed in Sunbeams.