Serge Joncour revient avec « Nature humaine », son 14e roman. Une fresque rurale, teintée d'humanisme et d'écologie. Une littérature terrienne, témoin des transformations de la campagne par la mondialisation.

Le livre commence par un prologue. Nous sommes fin 1999. Le héros, Alexandre, en traine des sacs d’engrais et se demande s’il n’est pas surveillé par les gendarmes. Dans les premières phrases du récit, apparaissent les mots « détonateur », « mortier », on se dit qu’il prépare quelque chose de mystérieux, de vaguement inquiétant, on ne sait pas exactement quoi, mais la tension est là. Il faudra attendre les toutes dernières pages pour comprendre.

Entre les deux, le récit d’un destin familial et amoureux, un destin rural aussi, dans un pays en pleine transformation, la France des années 70, 80 et 90. Des scènes toujours justes, souvent douces-amères, parfois poétiques, parfois absolument hilarantes, qui nous parlent aussi du monde d’aujourd’hui puisqu’il est question d’écologie et d’agriculture, de ville et de campagne, de progrès et d’inquiétude, d’amour et de violence. Bref, rarement un roman aura aussi bien porté son nom : Nature humaine, de Serge Joncour est paru aux éditions Flammarion.

Rediffusion de l'émission du jeudi 10 septembre.