Dénoncées depuis une vingtaine d’années par les personnels soignants, les difficultés de l’hôpital public sont apparues au grand jour avec l'épidémie de coronavirus. Manque de moyens et d’effectifs, gestion inspirée du privé, le «Ségur de la santé» suffira-t-il à résoudre la crise? Faut-il revenir à l’esprit originel de la Sécurité sociale?