Des aliments trop gras, pas assez équilibrés… au Burkina, alors que l’Etat injecte des fonds dans le fonctionnement des cantines scolaires, la qualité nutritionnelle des plats proposés est remise en cause, nous verrons dans quelle mesure il est possible d’y remédier.
En seconde partie d’émission, il sera question de la prématurité, ses conséquences et sa prise en charge.