Cette salle doit son nom aux riches lambris en noyer. Les décors dorés ainsi que les consoles proviennent encore de l’aménagement rococo de l’époque de Marie-Thérèse. Le lustre date du XIXe siècle. C’est ici que François-Joseph donnait ses audiences. On venait voir l’empereur pour lui témoigner sa reconnaissance à la suite d’une distinction, déposer une requête ou se présenter après une promotion à un poste officiel. François-Joseph pouvait recevoir jusqu’à cent personnes en une matinée. Il était connu pour sa mémoire prodigieuse : jamais il n’oubliait un nom ou un visage aperçu ne fut-ce qu’une seule fois. L’audience, que l’empereur clôturait d’un léger hochement de tête, ne durait en général que quelques minutes.


www.schoenbrunn.at | Download Tour-Guide (PDF)
© by Schloß Schönbrunn Kultur- und Betriebsges.m.b.H.