En 1854, François-Joseph épousa sa cousine Élisabeth qui venait alors tout juste d’atteindre ses seize ans. Cette pièce fut aménagée à l’occasion de leur mariage et devait leur servir de chambre à coucher commune. Toute sa vie, François-Joseph a idolâtré sa femme. Mais personne ne saura jamais si elle lui rendit son amour. Dès le début, Élisabeth se rebella contre la rigidité de la vie à la Cour et elle se métamorphosa au fil des ans en une femme indépendante. Elle finit par mener sa propre vie et entreprit de longs voyages. À Vienne, elle ne faisait plus que de très brèves apparitions. En septembre 1898, à Genève, l’anarchiste italien Luigi Lucheni la poignarda avec une lime. Elle avait alors 61 ans.


www.schoenbrunn.at | Download Tour-Guide (PDF)
© by Schloß Schönbrunn Kultur- und Betriebsges.m.b.H.