La vidéo du jour parle d’un sujet qui me fascine depuis longtemps, la conscience. Et jamais je n’y serais arrivé sans l’aide de l’excellent Monsieur Phi !

Contrairement à mon habitude, je ne vais pas ajouter trop de compléments dans ce billet, car beaucoup de choses sont déjà très bien traitées sur la chaîne du Sieur Phi, et je vous encourage à y aller pour regarder notamment sa série « Esprit & Matière ». Si vous souhaitez personnellement creuser la question, je vous recommande le livre que Thibaut m’a lui-même conseillé : Philosophie de l’esprit, de Jeagwon Kim.

(D’ailleurs au passage, je suis toujours assez mal à l’aise avec la traduction « Esprit » pour le mot anglais « Mind »…mais que voulez-vous la langue de Shakespeare me semble plus riche de ce point de vue. En français, « esprit » fait tout de suite « esprit, es-tu là ? » ou « esprit sain », et est connoté d’une manière surnaturelle que n’a pas le mot anglais Mind…)

Du coup le seul point sur lequel j’aimerai revenir, c’est ma vieille vidéo sur le libre arbitre, ma première (et malheureuse) tentative pour aborder un sujet à la frontière entre la science et la philosophie. Clairement s’il fallait refaire cette vidéo aujourd’hui, je m’y prendrais très différemment.

En effet depuis, et grâce à mes lectures, j’ai compris une chose : la question du « libre-arbitre » (dans le sens usuel de ce mot) n’a de sens que dans une conception dualiste.

Se poser la question du libre-arbitre, c’est se demander si un truc X possède une influence causale sur un machin Y. Et pour que cette question ait un sens, il faut :


  • Que X existe

  • Que Y existe

  • Que X soit différent de Y (autrement la question est triviale)

Et donc la question du libre-arbitre me semble triviale, à moins d’être dualiste.

Mais bon, fort de cet éclairage, je vous remets quand même cette vidéo que (de fait) je considère comme la plus ratée de mon répertoire !