Micheline est née en 1943, à Pau dans le Béarn. 


Avant que la guerre ne batte son plein, ses parents, avaient franchi la ligne de démarcation et fui en zone libre pour se protéger des allemands mais aussi pour que pour que son père, architecte, puisse exercer librement sa profession. Courageux et travailleur, ce dernier fit fortune dans l’achat et la revente de grands hotels, ce qui permit à Micheline de passer ses premières années dans une magnifique et immense propriété bourgeoise, qui, outre le fait d’être « sa maison », était aussi, durant toutes ces années de guerre, un havre de sécurité, pour  des  dizaines de juifs venus s’y réfugier. 


Pour accueillir tout ce petit monde, s’activaient nombre de cuisinière, valets de chambre, lingères, et autre personnel de maison. C’est avec eux, dans l’effervescence des cuisines, que Micheline, petite fille unique, passait ses journées. 


Au fur et à mesure de l'interview, les souvenir de Micheline, mais aussi les odeurs, les sensations, les bruits… remontent à la surface, pour nottre plus grand plaisir.  


Voici une plongée dans les romans de la Comtesse de Ségur… 

 

J'espère que vous apprécierez autant que moi ces magnifiques souvenirs, émotions, odeurs… mis à nu par la sensibilité de Micheline:) n'hésitez pas à me laisser vos commentaires, à me mettre des étoiles et des avis sur Apple Podcast, cela m'encouragera et m'ispirera pour mes prochaines interviews…


Allez, salut 🙋🏻‍♀️