Popularisé dans le monde entier par Hergé, Storiavoce part sur la trace de l’empire inca et tout particulièrement de sa religion. Le religieux, comme nous allons le voir ici, n’est absolument pas un savoir fermé, ni d’un corpus de dogmes mais plutôt d’un univers complexe, mêlant à la fois le surnaturel mais aussi le naturel, des villes et des peuples avec leurs généalogies et, surtout, de multiples symboles. Anthropologue et historienne, grande spécialiste des civilisations amérindiennes, Carmen Bernand répond aux questions de Christophe Dickès.

  • Existe-t-il une mythologie Inca ?
  • A-t-on affaire à un polythéisme ? Est-ce qu’il existe des dieux dans la religion inca ?
  • Quelle est la place de la nature dans les représentations religieuses? - A-t-on affaire à un animisme?
  • Où se pratiquait-le culte?
  • Quelle est la frontière entre la mythologie inca et la réalité historique?
  • Comment les sociétés vivaient-elles leur religion au quotidien?

Notre invitée: Anthropologue et historienne, professeur émérite de l'université Paris-X, membre de l'EHESS, Carmen Bernand a étudié l'anthropologie à l'Université de Buenos Aires et s'est interessée aux populations andines lors de ses premiers travaux en Argentine et au Pérou. Au centre de ses observations figurent les représentations du malheur et du corps, ainsi que les métissages culturels. Depuis la fin des années 1980, elle se consacre à l'anthropologie historique de l'Amérique latine. Avec Serge Gruzinski, Carmen Bernand a publié De l'idolâtrie, (Seuil, 1988), et deux tomes d'Histoire du Nouveau Monde, (Fayard, 1991 et 1993). Elle est par ailleurs l'auteur d'une Histoire de Buenos Aires, (Fayard, 1997). Plus récemment, on lui doit Un Inca platonicien : Garcilaso de la Vega, (Fayard, 2006) et Genèse des musiques d'Amérique latine. Passion, subversion et déraison, (Fayard, 2013) et enfin la religion des Incas (Editions du Cerf, 2021). Elle est membre du comité de rédaction de la revue Nuevo Mundo Mundos Nuevos.