En juillet 2018, le prêtre catholique Gérard Billon a été élu pour trois ans président de l'Alliance biblique française (ABF). Cette organisation oecuménique regroupe toutes les familles du christianisme : catholiques, protestants et orthodoxes. L'ABF a pour but de traduire et de faire connaître la Bible, on lui doit notamment la réalisation de la TOB, la Traduction oecuménique de la Bible. Chercheur passionné par l'exégèse, Gérard Billon aussi est prêtre du diocèse de Luçon, dans la paroisse de Saint-Jean-de-Monts. Il se confie sur sa mission et son parcours de foi.
 
LA BIBLE, HISTOIRE DE DIEU ET D'UN PEUPLE
Pour Gérard Billon la Bible, pour lui, est une nourriture quotidienne. On écoute la parole de Dieu dans les célébrations, on la médite, on joint cette intelligence du coeur à l'intelligence de la raison. "La vérité de la parole de Dieu me permet d'être solidaire de ceux qui sont croyants avec moi, ce qui me permet de grandir et de devenir un être humain à l'image de celui que Dieu veut". 

La Bible raconte "différents moments de la grande histoire de Dieu avec les Hommes". "C'est l'histoire de Dieu et de son amour pour les êtres humains, par le choix du peuple d'Israel, porteur de l'espérance d'un Messie qui s'incarne en Jésus-Christ, lequel est expliqué dans le Nouveau Testament". 

La Bible est tributaire de son temps, relève Gérard Billon. Les auteurs sont des hommes. "Quand Saint-Paul dit aux femmes de se taire dans les assemblées, il est tributaire du langage et des relations sociales de son temps". 

 

Écouter ? À quoi ça sert de lire la Bible?

 

Interpréter la bible au XXIe siècle
"Aucun livre ne peut obliger à faire quoi que ce soit", souligne Gérard Billon. "La Bible propose des chemins de vie et de liberté". Des sujets agitent aujourd'hui notre société, qui ne figurent pas dans les Écritures. Mais la façon dont les Écritures parlent des rapports humains "peut nous aider à poser des actes qui n'ont jamais été indiqués dans la Bible". 

"Je crois que la Bible peut être inspirante. Le sacré de la Bible, c'est l'être humain". Un bon acte, c'est celui qui "produit de la vie et du bonheur". Cependant, l'homme n'est pas infaillible et peut se tromper !  La bible comme source d'inspiration Des gens sont intéressés par le personnage de Jésus au-delà de l'Eglise. "Ils peuvent être contre l'Eglise, mais le personnage de Jésus reste un phare".

Quant à l'Église elle-même, elle peut compter sur la Bible pour l'éclairer. "Les réflexions des évêques s'appuient toujours sur la parole de Dieu. L'Eglise s'abreuve à la parole de Dieu incarnée". Quel conseil donner à qui n'a jamais ouvert la Bible ? Y aller progressivement, explique Gérard Billon. "On ne peut pas tout manger en même temps... au risque d'une indigestion!" 

 

Émission diffusée en novembre 2018