Aujourd’hui, Arnaud Romain lit l’analyse de Martine Orange: