Les USA font pression sur le monde entier pour ne pas que Huawei soit utilisé pour construire l’infrastructure numérique. Les USA indique que cela porterait atteinte à la sécurité informatique des infrastructures. C’est gentil de leur part, mais ce ne sont de leur infrastructure dont il s’agit donc pourquoi autant de pression ?

Les USA n’apportent aucune preuve de compromission mais estiment que légalement, une entreprise chinoise se pliera à la volonté de son gouvernement si celui-ci décide de mettre ses clients sur écoute.

C’est cocasse, car c’est exactement ce qui se passe pour les entreprises de pays comme les USA, l’Angleterre ou la France. Tous ont une législation qui autorise les écoutes sur motif économique, politique ou militaire. Faut il se rappeler encore les slides de Snowden sur le programme PRISM ?

De plus, qui a piraté l’infrastructure de Belgacom/Proximus en Belgique et donc bruxelles, mis sur écoute au moins 35 chefs d’états, piraté le fournisseur de carte SIM européen, piraté carrément Huawei ? Les USA…

Si Huawei est problématique c’est qu’il propose des produits moins cher et donc rapporte souvent les appels d’offres privés. Par exemple, Orange s’en sert pour tout ce qui est infrastructure hors de France. Orange utilise aussi Huawei pour son infrastructure de service et stockage en France.

En Belgique, Huawei fournit depuis dix ans déjà les stations de base des réseaux de Proximus et Orange Belgium. Telenet se procure ses appareils de réseau chez ZTE.

Donc il y a un coût concurrentiel à payer pour les pays qui n’utiliseraient pas Huawei pour dépendre des US plutôt que la Chine. Car c’est de celà qu’il s’agit à mon sens. Dans quels bras, les pays se jetteraient si il y avait un conflit entre les US et la Chine? Si les pays avaient une économie qui dépendait de la Chine, je suis moins sûr qu’ils se rangeraient du coté de Trump…

Related Posts: