L’élection US, c’est rigolo. Tant de pression médiatique pour pousser Clinton au pouvoir et finalement la gamelle…

Les médias traditionnels (groupes de presse pilotés par des groupes industriels) qui faisaient la pub d’Hillary crient au complot contre les bulles hermétiques à leur propagandes sur Internet. Eh oui, ils ne sont plus incontournables et ne dictent plus l’opinion… Merde alors.

Donc maintenant, ce n’est plus seulement la TV et les journaux qu’il faut mettre dans sa poche pour gagner les élections, c’est aussi Facebook, Twitter et Google. Rassurez-vous, ils sont cotés en Bourse donc disponibles au plus offrant. Et acceptent de mettre distribuer vos articles de propagande en priorité contre des brouzoufs. Donc non, ce n’est pas le problème.

Peut être aussi que le pékin moyen, il a le revenu médian et non le revenu moyen d’un habitant des USA. Et peut-être qu’il cherche à exploser le système pour changer de position sociale…

Perdu, comme Obama, Trump va faire le guignol dans les shows tout en continuant la même politique impérialiste décidée par ses financeurs. Tout était déjà joué d’avance puisque le public avait le choix entre 2 choix quasi similaires hormis l’étiquette du produit.

Les médias, hier contre Trump, vont se rapidement ranger dans le nouveau « politiquement correct » comme ils l’ont fait avec Bush et chanter encore en coeur : « God bless america ».

Related Posts: