Christopher Krebs, pourtant nommé par l'équipe Trump, avait affirmé plusieurs fois au cours des dernières semaines qu'aucune fraude électorale n'avait été constatée lors de l'élection du 3 novembre, contre l'avis du président sortant.