Fait, faits, faite, faites ? On accorde ? On n'accorde pas ? Le participe passé du verbe faire est si courant que l'on pourrait penser que tous les francophones le maîtrisent parfaitement mais c'est loin d'être le cas.