13h15 : Jean-Paul Sartre
Nous sommes en 1960 . Dans «La force de l'âge », le deuxième tome de son autobiographie qui paraît chez Gallimard, Simone de Beauvoir écrit ceci : « Le livre français qui compta le plus pour nous en 1932, ce fut le « Voyage au bout de la nuit » de Céline. Sartre et moi en savions par cœur un tas de passages. Son anarchisme nous semblait proche du nôtre. Il s'attaquait à la guerre, au colonialisme, à la médiocrité, aux lieux communs, à la société, dans un style, sur un ton qui nous enchantaient. Céline avait forgé un instrument nouveau : une écriture aussi vivante que la parole. Sartre en prit de la graine. Il abandonna définitivement le langage gourmé dont il usait. » Jean-Paul Sartre, l'homme qui a incarné, pendant plus d'un demi-siècle, la figure de l'intellectuel par excellence. L'auteur de « La Nausée », « L'être et le Néant », « Les mots », « Huis-clos » est aux origines d'une pensée novatrice : l'Existentialisme. Que reste-t-il de Sartre, aujourd'hui ? Partons sur ses traces ...
Invité : Vincent Genin, docteur en histoire de l'Université de Liège
13h45 : MON GRAND PÈRE CE HEROS : Roger Kervyn
Roger Kervyn, est l'auteur des célèbres fables de Pitje Schramouille qui nous plongent dans l'atmosphère qui régnait début du siècle dans les rues des Marolles, au cœur de Bruxelles. C'est son petit-fils Benoit Kervyn qui nous raconte les souvenirs de famille.
Une séquence réalisée par Christine Massuy et Bruno Baltazart