Nous sommes le 8 septembre 1978. A Téhéran. Les opposants au régime en place se sont réunis sur la place Jaleh. L’armée ouvre le feu sur la foule. C’est un « vendredi noir». C’est le début de la Révolution islamique, la fin de la dynastie des Pahlavi. Le 16 janvier 1979, le Shah est contraint de quitter le pays. Le Ier février, l’ayatollah Khomeiny rentre en Iran, après 15 ans d’exil. Il est acclamé par la foule. Deux mois plus tard, la création d’une République islamique est approuvée, à 98%, par referendum. Invité : Vincent Genin, historien spécialisé en relations internationales des 19e et 20e siècles