13h20 : La maladie du café

Nous sommes en 1868, au jardin botanique de Peradeniya, sur l'île de Ceylan (aujourd'hui le Sri Lanka), longtemps considérée comme la pépite de l'Océan indien.
C'est là qu'est décrite scientifiquement, pour la première fois, la maladie du caféier.
Le mal s'est répandu dans toute l'île en moins de 20 ans et a entraîné la destruction de nombreuses plantations pour finalement mettre fin à cette culture, qui sera remplacée par celle du théier.
Les instances scientifiques internationales mettront du temps à comprendre.
Les conséquences économiques et politiques seront sévères, les ravages sociaux gigantesques.
D'où est venue cette maladie, comment et pourquoi s'est-elle propagée ?
Où en est-on aujourd'hui ?

Invité : Sébastien Massart, professeur de phytopathologie à l'ULg .

14 heures : Baudelaire, la fin d'une époque

« La forme d'une ville change plus vite, hélas, que le cœur des mortels. » Ces mots de Charles Baudelaire rappellent à quel point l'auteur des Fleurs du Mal, décédé en 1867, a été le poète de la ville moderne. Ephémère et éternelle, telle est la ville vue et décrite par Charles Baudelaire, racontée par l'anthropologue spécialiste de la ville, Eric Chauvier, dans son nouvel essai « Le revenant » paru aux éditions Allia.