13h20 : Théodora, prostituée et impératrice de Byzance

Nous sommes au milieu du sixième siècle, au cœur de l'Empire romain d'Orient, sous le règne de l'empereur Justinien.
Procope de Césarée, secrétaire du général Bélisaire, faisant œuvre d'historien, écrit dans son ouvrage « Histoire secrète » :
«Elle invitait tous ceux qu'elle rencontrait, surtout ceux qui étaient tout jeunes.
Il n'y eut jamais personne qui s'abandonnât ainsi à toutes sortes de plaisirs.
Souvent, s'étant rendue à un repas commun avec dix jeunes gens ou davantage, tous remarquables par leur force physique et qui faisaient métier de faire l'amour, elle couchait avec tous les convives toute la nuit, et lorsque tous abandonnaient la partie, elle allait vers les serviteurs de ceux-ci, y en eût-il trente, et s'accouplait avec chacun d'eux ; et même de cette débauche elle n'avait jamais assez. »
Théodora, puisqu'il s'agit d'elle, l'épouse de Justinien, a fasciné et dérangé ses contemporains et les siècles suivants car elle était une femme sensuelle et puissante.
Eprise de pouvoir, courtisane, prostituée, elle va gravir tous les échelons jusqu'au sommet de l'Etat.
Mais que savons-nous réellement de Théodora impératrice de Byzance ?

Invitée : Virginie Girod, docteur en histoire, spécialiste de l'histoire des femmes et de la sexualité dans l'Antiquité.
« Théodora, prostituée et impératrice de Byzance » Editions Tallandier

13h45 : Un jour dans l'Info Les accords de Schengen en 1985

Nous évoquons un grand projet politique européen né dans la douleur, et dans une certaine indifférence. 10 ans de gestation pour parvenir à abolir les frontières entre Etats. Voici l'histoire de l'Espace Schengen.

14heures : Allemagne, le chaos

Après l'armistice de 1918, l'empire allemand n'existe plus, le kaiser Guillaume a fui et le chaos guette de toutes parts. La république - dite de Weimar - est proclamée. C'est elle qui va être chargée de relever ce pays épuisé et en proie à d'intenses violences politiques. La situation économique est catastrophique. Seule l'armée semble garder un semblant de cohérence malgré l'extrême rigueur des conditions du Traité de Versailles...

Invitée : Geneviève WARLAND, professeure d'histoire à l'UCL, spécialiste de l'Allemagne