13H20 : Le sort des enfants métis dans les colonies belges du Congo et du Ruanda-Urundi

Nous sommes le 12 septembre 1959, près de l'actuelle ville de Butare au Rwanda. Un petit garçon de cinq ans, Charles, est emmené à l'institut des enfants mulâtres, à Save. Il y rejoint sa sœur, Martha, sept ans, déjà placée dans ce pensionnat dirigé par des sœurs blanches d'Afrique, subsidié largement par l'Etat belge. Leur mère a signé une déclaration d'accord avec l'autorité coloniale, il y est écrit :
« je soussigné Mukarugwiza, Thérèse, originaire de la colline Muyira, déclare par la présente désirer et accepter que mon fils mulâtre, né le deux juin 1945 à Popolo Aketi, Congo belge, aille en Belgique pour y poursuivre ses études et y résider ».
Charles François Gérardin fait partie des 283 enfants métis qui, entre 1958 et 1961, ont été évacués en métropole pour être placés dans des familles banches et chrétiennes ou des institutions. Il était le fils d'un fonctionnaire blanc en poste au Congo belge et au Ruanda-Urundi.

Invitée: Sarah Heynssens, UNIVERSITEIT ANTWERPEN, Department of History | Research Unit Political History

14 Heures : Ludwig van Beethoven (13) :

En 1809, les guerres reprennent, Vienne est bombardée et Napoléon s'installe dans le Palais de Schönbrunn. Les mécènes de Beethoven fuient la capitale de la musique et la monnaie est dévaluée. Quelques années plus tard, sur les conseils de son médecin, Beethoven va faire une cure à Toeplitz, c'est là qu'il écrit la Lettre à l'Immortelle Bien aimée.

Une série réalisée par Cécile Poss et Marion Guillemette