Nous sommes en 1811 . Dans la notice qu’il rédige pour la « Biographie universelle ancienne et moderne » des frères Michaud, Joseph-Alphonse Esménard écrit à propos du capitaine Baudin : « Il mourut le 16 septembre 1803 sans avoir recueilli le fruit de ses travaux, et sans s’être justifié de beaucoup d’imputations graves. M.Péron, l’un des naturalistes qui l’avaient accompagné dans son expédition, et qui avait beaucoup à se plaindre de lui, a publié la relation d’une partie de ce voyage. (…) Le nom de Baudin ne se trouve pas même cité une seule fois dans cette relation ». Nicolas Baudin, navigateur-explorateur, observateur et récolteur a participé à la guerre d’Indépendance des Etats-Unis avant de devenir un héros des sciences naturelles. Passionné et volontaire, il fut pourtant l’objet d’un violent rejet de la part ses pairs. Pourquoi, c’est ce que nous allons tenter de comprendre. Invité : Michel Jangoux, zoologiste marin et historien des sciences naturelles. Membre de la classe des Sciences de l’Académie royale de Belgique et professeur à l’ULB et à l’Université de Mons. « Portés par l’air du temps : les voyages du capitaine Baudin », éd. de l’Université de Bruxelles.