13h15 : Victor Hugo
Nous sommes le 24 mai 1885, à Paris. La Chambre des Députés vient d'approuver l'organisation de funérailles nationales.Victor Hugo est mort deux jours plus tôt. L'écrivain a traversé le siècle, l'homme politique a été de presque tous les combats. Le cercueil de l'auteur des « Misérables » est exposé une nuit sous l'Arc de triomphe, voilé de noir.Le 1er juin, la cérémonie d'inhumation débute à 10h30 avec le tir de 21 salves depuis l'hôtel des Invalides. Dix-neuf orateurs vont se succéder et prononcer des discours.Le cortège qui emmène la dépouille se met en marche à 11h30 pour se terminer à 19h. En tête, devant la famille, marchent 12 jeunes poètes. Près de 1200 délégations de sociétés et cercles divers participent au défilé. La procession descend les Champs-Élysées, passe par la Place de la Concorde, puis emprunte le boulevard Saint-Germain et le Boulevard Saint-Michel avant de rejoindre le Panthéon.Près de deux millions de personnes assistent à ces funérailles.
Invitée : Valérie André, spécialiste de la littérature des 18e et 19e siècles, professeur à l'ULB, membre de l'Académie royale de Belgique.

13h45 : TC Boyle et John Harvey Kellogg

Pour certains, c'était un bon docteur, soucieux de notre santé en général, et de notre transit intestinal en particulier. Pour d'autres, le docteur Kellogg, inventeur des céréales du même nom, était un fasciste de l'hygiène, un puritain obsédé par la pureté, eugéniste à ses heures, un illuminé. Il n'en fallait pas plus à TC Boyle pour se laisser aller à lui consacrer un demi-millier de pages...
Une série réalisée par Jean-Marc Panis