Au début du XXe siècle, la banlieue se lotit, peuplant de pavillons la première couronne parisienne. Néo-gothique, maure, basque, ouvrière, bourgeoise ou moderne, ces maisons en meulière, brique et béton reflètent étonnamment leur époque.