Retrouvez le podcast sur votre plateforme d’écoute préférée.

L’accouchement et l’arrivée d’un enfant sont toujours des bouleversements. Mais quand on ajoute à cela des complications sérieuses puis un mauvais diagnostique et donc des soins insuffisants, c’est l’effondrement. Justine a eu une déchirure du périnée complet compliqué et elle raconte, en toute simplicité, les impacts que ça a eu sur sa vie. De l’incontinence à la dépression en passant par sa démission et son déménagement. Aujourd’hui Justine va beaucoup mieux, elle a trouvé les clés pour avancer et elle en parle aussi pendant l’épisode.

L’accouchement

Il y a 4 ans et demi, Justine accouche de sa fille. L’accouchement ne se passe pas vraiment comme elle l’aurait rêvé. Le travail n’avance plus, l’obstétricien a recours aux forceps. Après l’accouchement, il explique à Justine qu’elle a une déchirure du périnée complet non compliqué. C’est une déchirure qui va du haut en bas du vagin jusqu’au sphincter de l’anus mais sans que les sphincter de l’anus ne soient touchés. Il n’y aura donc pas de problèmes d’incontinence.

La déchirure est recousue sur base de ce diagnostique. On lui prescrit des anti-douleurs et un médicament qui permet de fluidifier les selles afin de ne pas abîmer les points. Son régime alimentaire est aussi adapté : elle a un régime sans résidus donc qui ne garde que les aliments qui sont (quasi)entièrement absorbés par le corps. Cependant, personne ne la met en garde à propos de son travail ni de l’alimentation ni de quoi que ce soit donc elle ne s’inquiète pas vraiment.

L’explication

A son retour chez elle, la douleur de son coccyx luxé prend le dessus sur la douleur de sa cicatrice. Justine raconte dans l’épisode comment elle a pris en main ce sujet. Mais concernant sa déchirure, elle n’a pas vraiment d’explication réelle.

Cela peut être causé par plusieurs éléments : soit la tête du bébé a fait bouger le coccyx qui a tiré sur le périnée et provoqué la déchirure. Son mari, présent à l’accouchement, a plutôt l’impression que la déchirure est arrivé au moment où se sont les épaules du bébé qui sortaient. La deuxième hypothèse est que par son métier de danseuse, son périnée était très tonique donc moins souple à l’étirement donc plus facilement déchirable.

Les complications et le vrai diagnostic

6 mois après son accouchement, Justine commence la rééducation de son périnée puis reprend son travail de prof de danse. La danse, le stress et la fatigue jouent sur sa santé et son transit se détériore. C’est ce qui engendre les premiers problèmes d’incontinence fécale.

Petit à petit ça se dégrade. Elle en parle à sa sage-femme qui l’oriente alors vers un spécialiste. C’est ce spécialiste qui lui posera le vrai diagnostic : les sphincters sont touchés donc c’est une déchirure du périnée complet compliqué. Ce diagnostic arrive 1 an et 3 mois après son accouchement. Encore aujourd’hui, elle ne sait pas si c’est arrivé pendant l’accouchement ou après.

Les solutions possibles au périnée complet compliqué

Une fois le diagnostic posé, il est temps de trouver des solutions. Justine commence par passer par plusieurs étapes. La première était de la rééducation ano-rectale, c’est comme la rééducation du périnée mais beaucoup moins connu. Ensuite, elle est aussi allée voir une chirurgien spécialisée qui lui a d’abord conseillé d’essayer de jouer sur l’amélioration du transit. En effet, comme elle a déjà passé 9 mois sans problème, il est possible que cela suffise.

Elle essaie alors de trouver des axes d’amélioration par elle-même. Elle observe que certains aliments sont problématiques pour elle, que le stress joue beaucoup et que son métier de danseuse n’arrange pas les choses.

La chirurgien lui propose également une chirurgie pour resouder les sphincters. Mais elle lui explique que c’est une grosse chirurgie. Elle devra être allitée pendant plusieurs mois avec une poche. De plus, il faut attendre que l’allaitement soit terminé. En effet, pendant l’allaitement, la femme a certaines hormones qui rendent les muscles plus élastiques. Le résultat de la chirurgie pourrait changer à la fin de l’allaitement.

Finalement, entre-temps elle déménage en Suède, allaite sa fille pendant 3 ans et à la fin de l’allaitement, sa vie avait beaucoup changé. Elle estime ne plus avoir besoin de la chirurgie. Dans l’épisode, Justine parle également de neuromodulation, une piste qu’elle n’a pas exploré.

L’aspect psychologique

A tout le bouleversement de devenir maman, s’ajoute la honte de l’incontinence : que ce soit en public, au travail ou à la maison avec sa fille. Elle en arrive à mettre en cause son travail et décide de l’arrêter totalement. Elle quitte ainsi le rêve de sa vie, un métier pour lequel elle s’était battu.

Mais 3 ans après, lorsqu’elle réalise qu’elle a quitté un métier passion, elle fait une grosse depression. L’errance médicale n’arrange pas les choses. Les examens médicaux sont très humiliants et apportent leurs lots de nouvelles de plus en plus mauvaises. De plus, le sujet étant très tabou et intime, elle n’en parle à personne et s’enferme dans une grande solitude face à tout ce qu’elle vit.

Se reconstruire et aider les autres

Après avoir réussi à se remettre de tout ça, elle a commencé à en parler sur les réseaux sociaux. D’abord dans l’idée de trouver d’autres personnes à qui ça a pu arriver. En racontant son histoire, elle se rend compte qu’il y a plein de mamans dans son cas. Mais aussi que ça lui fait du bien de discuter avec elles, de raconter son histoire. C’est comme ça qu’elle a commencé à se reconstruire.

Aujourd’hui elle a trouvé deux chemins qui l’aident à aller mieux. Premièrement, elle a déménagé en Suède avec sa famille (pour connaître son histoire d’expatriation, ça se passe sur Le Départ). Il y a beaucoup moins de stress, pas de danse, elle teste beaucoup de choses pour améliorer son transit. Tout cela fait qu’elle ne souffre presque plus d’incontinence.

Et deuxièmement, elle a découvert l’EFT. L’EFT, acronyme de Emotional Freedom Technic, se définit comme de l’acupuncture émotionnelle sans aiguille. Ca consiste à tapoter avec ses doigts sur des points spécifiques du corps. Justine détaille l’explication et les bienfaits de cette méthode dans l’épisode. D’ailleurs, l’EFT a eu un tel impact positif sur elle qu’elle a même décidé de se former pour, à son tour, aider des personnes à surmonter leurs traumatismes.

Les démarches administratives

4 ans après son accouchement, après être passée par tout ce qu’elle a vécu, elle a commencé à ressentir une injustice. Psychologiquement elle allait mieux et elle a fait ce choix dans une démarche financière, dans le but de redevenir financièrement indépendante et d’avoir une compensation pour tout ce qu’elle avait perdu, pas dans le but de se reconstruire psychologiquement. Elle s’est beaucoup renseignée et donne pleins de détails sur ce qui est possible dans l’épisode.

Pour son cas, elle a fait appel à la CCI, la Comission de Conciliation et d’Indemnisation. C’est une démarche gratuite mais qui est soumise à des critères : arrêt du travail, handicap de plus de 25%, impact majeur dans la vie d’une personne, et possiblement d’autres.

Justine a monté tout un dossier à la CCI avec toutes les preuves qu’elle a pu rassembler pour plaider sa cause. Elle a fait le choix de faire toute la démarche seule, mais il est également possible de se faire accompagner d’un.e avocat. Depuis, elle est dans l’attente d’une étude de son dossier avec des médecins expert.e.s et les deux parties accompagnées (ou non) de leur.e.s avocats respectif.ve.s.

Pour avoir accès à des informations sur ces démarches, Justine a fait beaucoup de recherches, contacté des comptes Instagram qui sont spécialisés dans ces démarches et parfois contacté des avocats pour un premier rendez-vous gratuit. Elle a elle-même rassemblé les infos sur son compte Instagram @a.fleur.de.mamans dans des posts ou des vidéos et puis prochainement sur un blog www.afleurdemamans.com.

Crédit musique : S-Coast

Si vous souhaitez témoigner ou si vous connaissez quelqu’un qui aurait quelque chose à dire, n’hésitez pas à nous contacter !

On vous écoute