Le récit a été publié pour la première fois dans Le Bien public du 10 juin 1873 avant de paraître dans le recueil Robert Helmont en 1874.

Au même titre que « Les Étoiles », « Les Douaniers », « Les Sauterelles » et « En Camargue », le texte des « Oranges » figure désormais dans l’édition Lemerre des Lettres de mon moulin (1879).


Résumé :

L’auteur commence par évoquer les oranges qui envahissent les rues de Paris au moment de Noël. Le chroniqueur se souvient ensuite des orangers qu’il a admirés en Algérie et en Corse.