« Amazone, chère Amazone,

vous qui n’avez pas de sein droit,

vous nous en racontez de bonnes,

mais vos chemins sont trop étroits »

Claude Levi-Strauss, Tristes Tropiques

Pendant une heure on vous entraîne dans les profondeurs de la forêt tropicale, pour aller au-delà du mythe,

lieu de fantasmes et de projections et vous immerger dans une forêt créative, déconcertante, poétique ou glaçante…

Pour (ré)écouter l’émission c’est ici

https://anatomiedelartdotcom.files.wordpress.com/2014/04/anatomie_foret.mp3

Les quatre fabuleux extraits sonores sont de :

Thomas Tilly, artiste sonore, adepte de la phonographie. Les compositions issues de son projet Scriptgeometry ont été réalisées à partir de matériaux enregistrés lors sa résidence au cœur de la forêt amazonienne à la station de recherche du CNRS de la réserve des Nouragues.

Antoine Fouquet, chercheur au CNRS, herpetologue, particulièrement intéressé par les grenouilles dont il a enregistré et remixé les chants avec d’autres sons d’animaux de la forêt pour créer les « Zootechnos » (dont un cocréé avec Philippe Wennagel).

 

https://anatomiedelartdotcom.files.wordpress.com/2014/04/figc2a9tim-paine.jpg?w=300" data-large-file="" target="_blank" target="_blank" rel="noopener noreferrer external">https://anatomiedelartdotcom.files.wordpress.com/2014/04/figc2a9tim-paine.jpg?w=470">



Les  extraits lus sont :

Tristes Tropiques, Claude Lévi Strauss (Ed.Plon)

Rhum, Blaise Cendrars (Ed.Livre de Poche)

Quelle étranges histoire, Jean Galmot (Ed. Le Serpent à plumes)

Le bestiaire Amazonien, François Feer (Ed. La Dilettante)

– Extraits de films/vidéos :

Claude Lévi-Strauss, à propos de Tristes Tropiques

Roi Wakay, tribu indienne Kariri –  Le chant des peuples

Gherasim Luca

Casa dos espíritos Yanomami

Apocalyspe now, Francis Ford Coppola

La forêt d’émeraude (Trailer-VO), John Boorman

Aguirre, la colère de Dieu, Werner Herzog

Tropical Malady, Apichatpong Weerasethakul

Les musiques :

Brush the heat, Little Dragon

Echoes, Pink Floyd

La belle au bois dormant, Alain Bashung