Je me suis faufilé dans l’art pour échapper à la vie, je pourrais bien formuler la chose ainsi, a-t-il dit. J’ai attendu le moment le plus favorable et je me suis esquivé hors du monde et dans l’art, dans la musique, a-t-il dit. Comme d’autres s’esquivent dans le soi-disant art pictural, dans l’art dramatique, a-t-il dit. Les gens qui, comme moi, sont au fond de véritables détestateurs du monde, s’esquivent d’un moment à l’autre hors du monde détesté et dans l’art qui est, en fait, complètement en dehors de ce monde détesté.

Thomas Bernhard, Maîtres Anciens

Pour Pâques on vous a préparé une chasse à l’oeuvre épique poétique atomique en musique…

On a fouillé dans la forêt des rimes, soulevé les feuilles des livres et regardé sous les branches musicales pour vous trouver des oeuvres surprenantes délicates chatoyantes ou remuantes…

Pour (ré)écouter l’émission c’est ici :

https://anatomiedelartdotcom.files.wordpress.com/2014/06/anatomiedelart_14.mp3