Il est chineur compulsif de Larousse et vieux livres qu’il accumule chez lui pour en extraire soigneusement les images. Il cisèle au scalpel, sculpte les contours, les assemble pour en faire des poèmes visuels surprenants mêlant habilement l’absurdité à l’érotisme, la violence à la nostalgie et la beauté à la laideur. Hervé est collagiste, Avoir l’Herbôt et René Appalec sont ses doubles. Il nous a reçu chez lui, on y a parlé surréalisme, cinéma d’animation russe, mais aussi Melville, Renoir, Gilliam et imagerie porno.

Pour réécouter l’émission c’est ici

https://anatomiedelartdotcom.files.wordpress.com/2014/12/appalec.mp3

























Quelques liens complémentaires sur l’Exposition des Gueules Cassées :

http://api.dmcloud.net/player/embed/4e709e80f325e11e5f000025/5422de8594a6f6536cef4bb6/bacecb9d58884298b55a6bd9477fd119?exported=1