Début janvier 2024, un article à la une de la prestigieuse revue Science rapportait la découverte d’un réseau urbain vieux de 2500 ans, dans la vallée de l’Upano, en Équateur.  Une société s’est développée sous la canopée amazonienne !  C’est une découverte surprenante : jusqu’ici, la forêt était considérée comme vierge de toute civilisation. Pour parler de cette incroyable trouvaille, Virginie Girod reçoit l’archéologue qui a dirigé les recherches : Stéphen Rostain.  

"Je ne m'attendais pas à trouver des traces urbaines en territoire amazonien. Surtout dans une région que j'ai déjà investiguée pendant 26 ans" s’amuse l’archéologue et directeur de recherche au CNRS. Avec ses équipes, Stéphen Rostain a mis au jour cinq cités-jardins, des dizaines de villages ainsi qu’un important réseau routier. "C’est la première région urbanisée précolombienne que l’on trouve en Amazonie". 

"Les amazoniens sont des terrassiers hors pair, ils ont modelé leur territoire pour faire des canaux, des monticules, (...) des routes, jusqu'à 13 mètres de largeur et 5 mètres de profondeur. Ce sont vraiment des œuvres importantes" souligne-t-il. Comment se fait-il alors que cette civilisation disparue nous soit restée si longtemps inconnue ? Plusieurs explications. D’une part, la vallée de l’Upano, difficilement accessible, a longtemps été préservée de la colonisation. D’autre part, "l'Amazonie, c’est un peu l'enfant damné de l'archéologie mondiale" regrette Stéphen Rostain. "Dans les pays andins, la plupart des archéologues travaillent plutôt aux Andes, ou sur la frange littorale et s'intéressent peu à l'Amazonie".  

Si le site de l’Upano est connu depuis les années 70, la technologie du LiDAR, (Light Detection And Ranging), une sorte de scanner laser qui permet de modéliser des surfaces, a récemment permis de dévoiler son ampleur. Une cartographie de 600 km² a révélé la présence de 6500 plateformes organisées de manières parfaitement rectiligne. Et ce n’est que le début : Stéphen Rostain estime que le site s’étend sur 2000km² au total.  

L’archéologue cherche désormais à estimer le nombre d’habitants que la vallée a pu abriter ; au moins plusieurs milliers selon lui. La question de la disparition de cette civilisation de l’Upano, aux alentours de l’an 600 de notre ère, est également toujours en suspens. La vallée est au pied du Sangay, l’un des plus grands volcans du monde. De quoi imaginer un scénario "Pompéi tropical" !  

Thèmes abordés : archéologie, Amérique du Sud, colonisation, Amazonie, agriculture 

 

"Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

- Présentation : Virginie Girod 

- Production : Nathan Laporte et Caroline Garnier

- Réalisation : Clément Ibrahim

- Composition de la musique originale : Julien Tharaud et Sébastien Guidis

- Rédaction et Diffusion : Nathan Laporte

- Communication : Marie Corpet

- Visuel : Sidonie Mangin

Découvrez l’abonnement "Au Coeur de l'Histoire +" et accédez à des heures de programmes, des archives inédites, des épisodes en avant-première et une sélection d'épisodes sur des grandes thématiques. Profitez de cette offre sur Apple Podcasts dès aujourd’hui !