«J'ai vécu un truc incroyable avec lui. Je me suis sentie enfin vivante, je me suis sentie vibrer.» Après un week-end incroyable avec un vieil ami devenu amant, notre témoignante anonyme a l'impression de perdre pied: ces quelques jours exceptionnels peuvent-ils se transformer en une histoire assez forte pour résister au quotidien?

Pour aller plus loin, Lucile vous conseille cette semaine de découvrir ou redécouvrir le film Hedwig and the Angry Inch de John Cameron Mitchell. Il y est question d'amour, d'être soi, de sentiments exacerbés et de recherche d'équilibre. Le tout  en musique, en perruques et en paillettes.

Tous les quinze jours dans C'est compliqué, vous nous racontez vos histoires dans toute leur complexité. Une chroniqueuse vous répond et vous aide à y voir plus clair. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler avec vous dans ce courrier du cœur moderne.

Si vous voulez vous adresser à Lucile, vous pouvez enregistrer un message sur votre téléphone et nous l'envoyer par mail à cestcomplique@slate.fr, ou nous envoyer une note vocale par WhatsApp au 07 61 76 74 01.

Suivez Slate Podcasts sur Facebook et Instagram (retrouvez-y aussi le compte de C'est Compliqué). Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez le Slate Podcast Club sur Facebook.


Marie-Aurélie Druminy est psychologue clinicienne. Elle peut être contactée via Doctolib ou sur Instagram.

Musique: «Neither sweat nor tears (Saeptem CCCut)», Dan Bodan