« Je suis passée des guitares au terroir ».

La vie professionnelle de Carine Abecassis est digne d'un roman. Ou plutôt, d'une chanson.

A la fin des années 90, diplôme d'école de commerce en poche, elle débute dans une maison de disques. 

Chef de produit junior, elle gère la carrière d'Isabelle Boulay, Bisso Na Bisso ou encore Billy Crawford, ex-amoureux de Lorie, reine de la « positive attitude ».

Mais si le show biz est sympa, Carine sent rapidement le vent tourner.

Au début des années 2000, elle rejoint alors une agence de RP, où elle apprend les ficelles de la communication.

Après une première expérience chez l'annonceur, Carine pose ses baggages à la Confédération générale des planteurs de betteraves, ou CGB pour les intimes.

A l'époque, Carine connaît peu l'agriculture. Mais comme elle apprend vite, elle décide de lancer une campagne de valorisation du secteur. 

C'est à cette occasion qu'elle crée la fameuse égérie Miss Better, qui compte 172000 fans sur Facebook.

Dans le 26e épisode du Décodeur de la Communication, vous allez découvrir la betterave sucrière. Autant vous le dire de suite : elle n'a rien à voir avec celle de la cantine ! En effet, une fois transformée, la betterave sucrière devient - vous l'aurez deviné - du sucre mais aussi du carburant bio-éthanol et même du gel hydro-alcoolique.

Vous allez également découvrir une directrice communication passionnée, qui travaille avec et pour des agriculteurs, au sein d'une confédération professionnelle.

Ce nouvel épisode sort donc de l'ordinaire de par la structure et les publics mis en lumière au travers du témoigne de Carine. Mais croyez-moi, vous allez vous régaler et apprendre beaucoup de choses !

En outre, esprit terrien oblige, vous découvrirez les conseils pleins de bon sens de ma nouvelle invitée.


Très bonne écoute et n'hésitez pas à noter 5 étoiles sur Apple Podcasts.

Laurent FRANCOIS, papa du Décodeur de la Com et de l'agence Maverick.