Un jour sans fin c’est le titre de l’épisode c’est rien à voir avec le film.
En fait l’épisode est constitué de rushes que j’avais enregistré la fois d’avant. Il constitue en quelque sorte la suite de l’épisode deux, nommé: un jour comme un autre (À cause de la chanson qu’il y avait dedans, je ne sais pas si vous l’aviez remarqué)

C’est un peu galère de faire un Podcast sur le thème du « vivre ensemble » en période de confinement...
je ne vous le cache pas,
😬
je suis obligé de foutre à la poubelle la moitié de mes enregistrements parce qu’on ne comprend rien à ce que les gens disent à cause des masques,
😷
et les occasions de sortir sont peu nombreuses.
Du coup ça fout la merde.
💩

Donc on a :

Compost

ArtContemporain

Mais j’avais quand même envie d’évoquer un truc !
« Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n’ont point coutume d’en désirer plus qu’ils en ont. En quoi il n’est pas vraisemblable que tous se trompent ; mais plutôt cela témoigne que la puissance de bien juger, et distinguer le vrai d’avec le faux, qui est proprement ce qu’on nomme le bon sens ou la raison, est naturellement égale en tous les hommes ; et ainsi que la diversité de nos opinions ne vient pas de ce que les uns sont plus raisonnables que les autres, mais seulement de ce que nous conduisons nos pensées par diverses voies, et ne considérons pas les mêmes choses. Car ce n’est pas assez d’avoir l’esprit bon, mais le principal est de l’appliquer bien. Les plus grandes âmes sont capables des plus grands vices, aussi bien que des plus grandes vertus ; et ceux qui ne marchent que fort lentement peuvent avancer beaucoup d’avantage, s’ils suivent toujours le droit chemin, que ne font ceux qui courent, et qui s’en éloignent » — (René Descartes, Discours de la méthode, La Haye, 1637)