Le soulèvement qui secoue le Kazakhstan a débuté dans la petite ville de Zhanaozen suite à une augmentation démesurée du prix du gaz. En deux jours, la révolte s’est répandu dans l’ensemble du pays. Les manifestant.e.s s’emparent d’infrastructures étatiques, d’aéroports, avant qu’une répression sanglante ne s’abattent sur elleux.

Comme au Soudan, en Inde ou en Birmanie, l’accès à internet a été restreint dès le premier jour de la contestation. Un phénomène partagé par les régimes qui affrontent la colère populaire: le contrôle et l’accès à l’information sont désormais un combat sur la toile comme dans la rue pour les luttes dans le monde.

Sources:

Articles sur le Kazakhstan et la géopolitique en Asie Centrale en français :
Novastan.org – Eurasianet – Global Voices

En anglais :
Radio Free Europe – Azattyk – Russian Free Press

Censure numérique:
Accessnow.org – Global Voices advox – Open Observatory – La Quadrature du Net

Musiques:
Cypher réunissant des rapeurs kazakhstans
Smerch – Songy Tandau
Tonicola – Salamaleikum Aktau

Réalisation: Melaine Fap
6 332 vues

Vous aimerez aussi










L’article Kazakhstan et censure numérique | L’Actu des Oublié.e.s est apparu en premier sur Fréquence Orange.