Désigné par Murray Rothbard comme son héritier intellectuel, Hans-Hermann Hoppe avait d’abord été formé à la sociologie marxiste (Habermas) puis au pseudo-expérimentalisme (Popper).
Seulement, il a redécouvert que l’expérience est subordonnée à la logique et, ouvrant la porte de ce monde proprement philosophique, exploré ensuite les énoncés et les principes présupposés par l’action, en plus de ceux qu’impliquent la pensée et la parole.
S’en étant servi pour démontrer que nul ne peut argumenter contre le principe de la propriété de soi sans tomber dans une contradiction, il en a déduit les caractéristiques prévisibles d’une société fondée sur la justice naturelle ainsi démontrée.
C’est lui qui a défini le concept d’”intégration forcée” comme aspect essentiel des usurpations du pouvoir social par les hommes de l’Etat et, par conséquent, comme moyen de réfuter les impostures de leurs Ersatz prétendument “démocratiques”, voire “libéraux”.

Références :
Emissions précédentes : De la certitude et de l’incertitude; Etat minimum et anarcho-capitalisme : le grand écart;L’intégration forcée;

Textes : Hans-Hermann Hoppe : Toutes les traductions en français; Kritik der kausalwissenschaftlichen Sozialforschung; Nathaniel Branden :Le vol de concepts; Ayn Rand :
Introduction to Objectivist Epistemology.