Au moment où les hommes de l’état s’effraient de l’une des limites qu’ils ont laissé instituer à leur pillage fiscal, il est bon de rappeler pourquoi l’impôt est nécessairement arbitraire :
- parce qu’il viole par définition la seule norme politique objective, qui justement interdit de voler,
- parce que ses effets sont presque aussi aléatoires qu’ils sont destructeurs, de sorte qu’il fait n’importe quoi, alors que personne ne sait en quoi consiste ce n’importe quoi.

L’absurde théorie des prétendues “externalités”
L’illusion fiscale
L’illusion fiscale - le retour
groupe facebook Pascal Salin
Livre “L’arbitraire fiscal“, Laffont 1985, Slatkine 1996