“Big Trouble in Little China” : grâce à la ressortie en version restaurée de cette pépite de l’année 86, on se replonge avec délice dans les cultissimes et formidables aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin. Kurt Russell au meilleur de sa forme y incarne un héros blanc un peu crétin, qui de péripéties en péripéties pénètre dans le Chinatown de San Francisco comme le spectateur découvre au fil du film le cinéma asiatique et hong-kongais, encore assez peu connu à l’époque. “Big Trouble in Little China” est une porte d’entrée vers ce cinéma là, avec des monstres cheaps et fous, un côté un peu gore, pulp et désinhibé. Carpenter, d’ordinaire plus versé dans l’ironie que la comédie ou le feel-good movie, signe un ovni dans sa filmographie, un film festif et jubilatoire indéniablement passé à la postérité 30 ans après sa sortie. A revoir en salles absolument.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Big trouble in Little China (John Carpenter, 1986), Les aventures d’un homme invisible (John Carpenter, 1992), The Thing (John Carpenter, 1982), W.D Richter, L’invasion des profanateurs (Philip Kaufman, 1978), Brubaker (Stuart Rosenberg, 1980), Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e dimension (W.D. Richter, 1984), Stranger Things, Starman (John Carpenter, 1984), E.T. l’extra-terrestre (Steven Spielberg, 1982), Prince des ténèbres (John Carpenter, 1987), Invasion Los Angeles (John Carpenter, 1988), The Rock, Les Gardiens de la Galaxie (James Gunn, 2014), Thor Ragnarok (Taika Waititi, 2017), Halloween la nuit des masques (John Carpenter, 1978), Fog (John Carpenter, 1980), Un Cri dans l’océan (Stephen Sommers, 1998), La Momie (Stephen Sommers, 1998).

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoCiné >> @nocine-reco