Premiers textes, la nuit, dans le silence de la maison endormie… Nathacha Appanah garde un souvenir « jouissif » de ses premiers pas dans l’écriture.