L’invention de la métropole : la police des Noirs en France entre 1777 et 1848 avec Shandiva Banerjee

L’encadrement des populations colonisées contribuent-il, par réverbération, à construire la métropole ? Dans cet épisode, Shandiva Banerjee, doctorante à Paris I, nous présente ses recherches en cours sur l’encadrement des personnes dites « de couleur » en France métropolitaine entre 1777 et 1848. Elle nous aide ainsi à y voir plus clair dans les relations de contrôle qui, à l’époque moderne, lient l’Hexagone à ses territoires coloniaux et sont partie prenante d’un véritable processus de construction de la métropole comme concept et comme réalité spatiale.

En 1777, la Déclaration pour la police des Noirs est divulguée ; en 1848, l’esclavage est aboli en France pour la deuxième fois. Entre ces deux dates, différents régimes politiques se succèdent, chacun avec une législation plus ou moins restrictive sur la mobilité des personnes issues des colonies. Au travers de ces évolutions de la police des Noirs, c’est un pan essentiel de la construction impériale qui s’offre à l’analyse historienne.

La source

Archives départementales de Gironde, 3L182, Lettre écrite entre mai et octobre 1799.

Bibliographie indicative

-Denis Vincent et Denys Catherine (éd.), Polices d’Empires : XVIIIe-XIXe siècles, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », 2019.
-Duprat Julie, Présences noires à Bordeaux : passage et intégration des gens de couleur à la fin du XVIIIe siècle (1763-1792), Paris, École Nationale des Chartes, 2017.
-Noël Erick, Être noir en France au XVIIIe siècle, Paris, Tallandier, 2006.
-Peabody Sue, « There are no Slaves in France » : The Political Culture of race and Slavery in the Ancien Régime in France, New York, Oxford University Press, 1996.
-Ruggiu François-Joseph, « Des nouvelles France aux colonies – Une approche comparée de l’histoire impériale de la France de l’époque moderne », Nuevo Mundo Mundos Nuevos, 2018.
-Spieler Miranda, « The Vanishing Slaves of Paris: The Lettre de Cachet and the Emergence of an Imperial Legal Order in Eighteenth-Century France », dans Ben-Dor Benite Zvi, Geroulanos Stefanos et Jerr Nicole (dir.), The Scaffolding of Sovereignty. Global and Aesthetic Perspectives on the History of a Concept, New York, Columbia University Press, 2017, p. 230-245.

Carte blanche

Thomas Corpet, bibliothécaire responsable des centres de documentation de l'IHMC (IHRF, CRHM et CH2ST), nous présente son travail et les fonds qu'il œuvre à valoriser.

00:00 - Introduction
01:43 - Entretien Parie 1
14:07 - Lecture d'une source
16:13 - Entretien Partie 2
32:39 - Carte blanche
39:32 - Outro

Crédits
Op Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)
Invitée : Shandiva Banerjee (doctorante, Paris 1 / IHMC)
Carte blanche : Thomas Corpet (assistant ingénieur, CNRS, bibliothécaire)
Présentatrice : Costanza Lugnani (doctorante, Paris 1 / IHMC)
Lecture des textes : Quentin Censier et Valentin Barrier (doctorant, Paris 1 / IHMC)

Technique
Réalisation : Quentin Censier
Production: Valentin Barrier
Musique : Hervé Drévillon
Logo : Aurélien Peter
Responsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux)

Comité scientifique
Valentin Barrier, doctorant - Paris 1
Léo Becka, doctorant - Paris 1
Antoine Breysse, doctorant - Paris 1
Quentin Censier, youtuber et masterant Paris 1
Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1
Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRS
Costanza Lugnani, doctorante - Paris 1
Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1
Côme Simien, maître de conférences – Paris 1
Pauline Teyssier, doctorante - Paris 1
Aurélien Peter, doctorant - Paris 1
Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS