Pouvoir et religion dans le monde slave avec Laurent Tatarenko

Alors que les affrontements militaires entamés en février 2022 entre Russie et
Ukraine se poursuivent, l’histoire religieuse peut-elle offrir des clefs de lecture pour mieux
comprendre ressorts et enjeux du conflit en cours ?

Dans cet épisode, Laurent Tatarenko nous présente les multiples visages de
l’orthodoxie dans le monde slave de l’époque moderne. Pratiques culturelles, modes de
gouvernement, construction de l’autonomie locale : autant de dynamiques profondément
liées au religieux, qui aujourd’hui encore sous-tendent le politique et contribuent à expliquer
les frictions à l’œuvre. Car le pluralisme religieux n’est pas seulement un fait spirituel et
social : il participe de la construction sur le temps long de cultures institutionnelles
concomitantes – et parfois discordantes.

Les unions ecclésiastiques chez les Slaves (ca 1750). Source : L. Tatarenko

Bibliographie sélective

  1. Une réforme orientale à l’âge baroque : les Ruthènes de la grande-principauté de Lituanie et Rome au temps de l’Union de Brest (milieu du XVIe - milieu du XVIIe siècle), Rome, 2021.
  2. Avec Marie-Hélène Blanchet et Frédéric Gabriel (dir.), Autocéphalies : l’exercice de l’indépendance dans les Églises slaves orientales (IXe -XXIe siècle), Rome, 2021, 673 p.
  3. « Une désobéissance institutionnalisée ? Modèles et pratiques politiques dans les révoltes cosaques de la République polono-lituanienne du premier XVIIe siècle », dans Paradigmes rebelles : pratiques et cultures de la désobéissance à l’époque moderne, G. Salinero, A. Garcia Garrido, R. G. Păun (éd.), Bruxelles, 2018, p. 571-588.
  4. « La Confédération de Varsovie du 28 janvier 1573 : une politique de tolérance au service des privilèges nobiliaires », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest (dossier : Tolérance et intolérance des religions en Europe XVIe -XVIIIe siècle), 125 (2018), p. 9-23.
  5. « L’encadrement paroissial dans la métropolie de Kiev : inerties, adaptations et transformations à l’âge des réformes religieuses (années 1590-années 1680) », Cahiers du Monde russe, 58/3 (2017), p. 271-302.
  6. « Confesser l’Union : les professions de foi des évêques ruthènes des XVIe -XVIIe siècles », dans L’Union à l’épreuve du formulaire. Professions de foi entre Églises d’Orient et d’Occident (XIIIe -XVIIIe  siècles), M.-H. Blanchet, F. Gabriel (éd.), Paris, 2016, p. 207-234.
  7. Avec David Do Paço et Mathilde Monge (dir.), Des religions dans la ville : les stratégies de coexistence dans l’Europe des XVIe-XVIIIe siècles, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010, 218 p.
  8. « Pluriconfessionnalité et politique de tolérance : le cas de la Pologne », dans L’Europe en conflit. Les affrontements religieux et la genèse de l'Europe moderne (1500-1650), W. Kaiser (dir.), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2008, p. 239-266.

La source

Supplique de 1646 avec demande de dispense au profit d'un prêtre ruthène, transmise au Saint-Office par la Congrégation de Propaganda Fide. Archivio del Dicastero per la Dottrina della Fede, St. St., QQ2-a, Fasc. XII, 168r

00:00 Introduction
01:16 Entretien Parie 1
10:44 Lecture d'une source
12:49 Entretien Partie 2
28:59 Carte Blanche
33:59 Outro

Carte blanche

Nicolas Offenstadt nous parle des pratiques historiques adoptées par les praticiens de l'urbex qui constiste à explorer les bâtiments abandonnés.
Nicolas Offenstadt, Urbex, le phénomène de l’exploration urbaine décrypté, Albin Michel, Paris, 2022.

Crédits

Op Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)
Invité : Laurent Tatarenko (Chargé de recherche, Paris 1/IHMC)
Carte Blanche : Nicolas Offenstadt (Maître de conférences, Paris 1/IHMC)
Présentatrice : Costanza Lugnani (Doctorante Paris1/IHMC)
Lecture des textes : Vincent Guillaume (Doctorant Paris1/IHMC)

Technique

Réalisation : Quentin Censier
Production: Valentin Barrier
Musique : Hervé Drévillon
Logo : Aurélien Peter
Responsables de la publication : La direction de l’IHMC

Comité scientifique :

Membres :
Valentin Barrier, doctorant- Paris 1
Léo Becka, doctorant- Paris 1
Antoine Breysse, doctorant- Paris 1
Quentin Censier, youtuber et masterant Paris 1
Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1
Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRS
Costanza Lugnani, doctorante- Paris 1
Aurélien Peter, doctorant- Paris 1
Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1
Côme Simien, maître de conférences – Paris 1
Pauline Teyssier, doctorante- Paris 1
Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS