Place des religions, saison 5 : Écologie, où sont les religions ?


Pour le Code civil, les animaux ne sont ni des objets, ni des personnes, mais des "êtres vivants doués de sensibilité". Un entre-deux qui illustre bien le rapport paradoxal que nous entretenons avec eux. Comment définir au mieux cette relation si particulière entre l’homme et l’animal ?


► Episode 2 sur 12 : Les animaux sont-ils nos semblables ? 


C’est en 2015 que le Code civil français définit le statut de l’animal, établissant qu’il est "un être vivant doué de sensibilité", et non plus un "bien meuble". De fait, depuis le milieu du XIXe siècle, la législation concernant leurs droits n’a cessé d’évoluer.


Cette lente reconnaissance démontre bien le rapport ambigu qu’entretient l’homme avec l’animal. Ces derniers sont-ils de simples marchandises d’élevages intensifs ou des compagnons du quotidien dotés d’un surcroît d’humanité ? Sans doute ni l’un, ni l’autre…


À cet égard, en quoi les religions nous aident à déterminer leur juste place, sans les
instrumentaliser, ni les idolâtrer ? Comment les différentes traditions les présentent-elles, appréhendent leur nature, leur statut au sein de la création et leur rapport à l’homme ? Et que peuvent-elles apporter aux débats autour des questions corollaires du bien-être animal ou de la consommation de viande ?


► Les spécialistes rencontrés :


• Yeshaya Dalsace. Rabbin du mouvement Massorti, responsable de la communauté DorVador dans l’est de Paris, auteur d’une thèse sur l’écologie et le judaïsme. 


• Fabien Revol. Théologien catholique spécialiste de la théologie de la Création, auteur notamment du livre "Pour une écologie de l’espérance". Maître de conférences et coresponsable du pôle de recherche "Développement intégral, écologie, éthique", titulaire de la chaire Jean Bastaire pour une vision chrétienne de l’écologie à l’université
catholique de Lyon. à l’université catholique de Lyon.


• Alexandre Siniakov. Moine orthodoxe, recteur du séminaire orthodoxe russe d’Épinay-sous-Sénart, à la tête d’une ferme dans la Sarthe où il élève, entre autres, des chevaux, des ânesses, des poules et des chèvres.  


• Omero Marongiu-Perria. Docteur en sociologie de l’université de Lille 1 et chercheur associé à l’Institut de recherche sur le pluralisme religieux et l’athéisme (IPRA) de l’université de Nantes, spécialiste de l’Islam en France.


• Isabelle Priaulet. Docteure en philosophie, diplômée de l’Institut de sciences et de théologie des religions (ISTR), membre de la chaire Jean Bastaire de l’Université Catholique de Lyon (UCLY). 


• Michel Maxime Egger. Sociologue et écothéologien d’enracinement orthodoxe, auteur de plusieurs essais sur l’écospiritualité et l’écopsychologie. Responsable du Laboratoire de transition intérieure, il est aussi codirecteur de la collection "Fondations écologiques" aux Éditions Labor & Fides et anime le site www.trilogies.org. 


► "Place des religions", un podcast mensuel : 


Découvrez un nouvel épisode de la 5ème saison de "Place des religions" chaque dernier mercredi du mois, sur le site et l'appli du journal La Croix, et sur toutes les plateformes de podcast.


► Vous avez une question ou une remarque ? Écrivez-nous à cette adresse : podcast.lacroix@groupebayard.com 


CRÉDITS : 


Rédaction en chef : Fabienne Lemahieu et Dominique Greiner. Journalistes : Malo Tresca et Clémence Maret. Réalisation : Flavien Edenne et Clémence Maret. Chargée de production : Célestine Albert-Steward. Musique et mixages : Théo Boulenger. Responsable marketing : Laurence Szabason. Visuel : Yasmine Gateau. 


Place des religions est un podcast original de LA CROIX – Juin 2022