Rappelez-vous quand vous étiez enfant: vos parents vous servaient et vous mangiez ce qu'il y avait dans votre assiette, sans vous poser de questions. Ce n’est qu’en sortant du cercle familial, à la cantine, chez vos ami.e.s, que vous avez pris conscience qu’on mange tou.te.s, certes, mais pas forcément la même chose. Peut-être que, chez vous, on ne mangeait pas de porc et que chez votre meilleure amie, on ne mangeait pas de viande du tout. Souvent, ces habitudes et interdits alimentaires sont liés à des convictions ou à des croyances religieuses. Alors, pour ce nouvel épisode de Manger, nous avons voulu comprendre comment et pourquoi la religion s’immisçait dans nos assiettes. Comment se fait-il qu’elle nous interdise de consommer certains aliments? Pourquoi ces interdits sont-ils toujours respectés aujourd’hui? Est-ce-que les croyant.e.s sont les seul.e.s à être soumis à des interdits alimentaires? Et pourquoi est-ce-que ces interdits concernent si souvent les animaux?


Laurianne Melierre est allée chercher des réponses à ces questions auprès de Hocine Benkheira, anthropologue, spécialiste du droit musulman, directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études, et membre du Groupe “Sociétés, Religions, Laïcités”. Installés au sous-sol de l’Institut du Monde Arabe à Paris, ils se sont interrogés sur les origines de l’intérêt des religions pour ce que l’on mange, et comment cela pouvait s’expliquer par le caractère symbolique que l’on attache à la nourriture. 


On aime toujours autant entendre vos histoires! Si vous êtes croyant.e.s, pourquoi est-ce important pour vous de respecter les interdits alimentaires? Ecrivez-nous sur Twitter, Facebook, Instagram ou par mail à hello@louiemedia.com


Vous pouvez vous abonner à Manger sur Apple Podcasts, sur votre appli préférée grâce à notre flux, sur Google Podcasts, SoundCloud, YouTube, Deezer, Stitcher


Manger est un podcast de Louie Media réalisé par Léa Chevrier et mixé par Tristan Mazire. La musique est de Jean Thévenin et la prise de son a été faite par Benoit Daniel. À la production de cet épisode : Maureen Wilson, avec Mélissa Bounoua. Wendy Le Neillon a aidé au montage. Et les magnifiques illustrations sont de Marie Guu.



 


See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.