Dans l’attente de la reprise de la saison de Formule 1, et afin de maximiser les revenus publicitaires du site du SAV, nous vous proposons de découvrir les membres de notre équipe. Pour cela, chacun à tour de rôle, apporte ses réponses au Questionnaire de Prost. Après Gusgus, c’est au tour de Skanibal !

Sa vie d’avant… ou presque

C’est le 3 novembre 1987 que naquît Michel Albert, fruit de l’amour interdit entre une jeune documentaliste du lycée français de Moscou et d’un testeur d’airbags chez Lada. Après la disparition de ce dernier, victime d’un choc anaphylactique dû à une allergie non-diagnostiquée aux sapins désodorisants, Véronique Albert et son fils s’installent en France, à Nancy.

Le jeune Michel connaît une enfance solitaire au cours de laquelle il passe ses mercredis après-midi au club de tricot de la Maison de Retraite Saint-Joseph. En plus du jersey envers et du point de riz, il y découvre l’œuvre de Jésus, ce qui l’amènera à s’intéresser puis intégrer le mouvement des témoins de Jéhovah. La vocation religieuse de celui que l’on connaît sous le nom de Skanibal ne sera cependant que de courte durée : cela restera, à ce jour encore, sa seule expérience de témoin.

Champion de France junior de tricot de vitesse sur aiguille, il échouera à cinq reprises à conquérir le titre une fois passé dans la catégorie adulte, ce qui lui vaudra le surnom de « Poulidor de la maille ». Mais, artiste dans l’âme, Skanibal s’essaie également à la peinture, en s’inspirant des grands noms de l’art naïf. S’intéressant à l’œuvre du Douanier Rousseau, une fois le permis en poche, Michel prend pour destination Laval. Nous sommes le 11 février 2005, Jean-Paul II nomme Monseigneur André Vingt-Trois archevêque de Paris et Skanibal tombe sous le charme du chef-lieu de la Mayenne et de sa salle polyvalente de 3 660 m².

C’est en 2009 qu’il y ouvre son premier salon de thé, impasse Chaffènerie, où il retransmet, sur écran géant, les mondiaux de patinage artistique. Ému aux larmes par la prestation du couple canadien Tessa Virtue et Scott Moir lors de l’édition 2012, il compose, en une nuit, un spectacle de danse sur glace s’inspirant de l’album Private Paradise de Jacques Villeneuve. Le couple originaire de l’Ontario ne répondra jamais à ses sollicitations tandis que les organisateurs de la tournée Holiday On Ice le remercieront poliment de son intérêt. Il renoncera finalement à s’autoproduire, découvrant sur le tard qu’il souffre d’une hypersensibilité au froid.

Heureusement, la notoriété de Michel dans le petit milieu lavallois ne se dément pas grâce notamment à ses célèbres Nuits Roses lors desquelles coule à le flots le smoothie ananas / fraise tagada / yaourt au bifidus actif. Lorsque BWT devient sponsor titre de l’écurie Force India, évidemment, Skanibal décide que son salon de thé sera the place to be pour voir les Grands Prix de Formule 1. Ainsi naîtra sa passion pour la reine des catégories du sport automobile : la suite, vous la connaissez. 

Skanibal et la famille du SAV

Saviez-vous que Skanibal n’a pas vraiment un tonton qui s’appelle Helmut ? Si ce n’est pas le cas, c’est que vous n’avez pas écouté toutes les émissions avec Skanibal au micro.