Dans l’attente de la reprise de la saison de Formule 1, et afin de maximiser les revenus publicitaires du site du SAV, nous vous proposons de découvrir les membres de notre équipe. Pour cela, chacun à tour de rôle, apporte ses réponses au Questionnaire de Prost. Après Fab, c’est au tour de YannickDoc !

Sa vie d’avant… ou presque

Tous deux collectionneurs de pogs et sculpteurs sur melon « peau de crapaud », Yannick Marceau et Kate Middleton virent le jour, exactement à la même heure, le samedi 9 janvier 1982. Alors qu’elle héritera des titres de duchesse de Cambridge, Comtesse de Strathearn et Baronne de Carrickfergus, il héritera d’une Ford Mondeo Phase 1 de 1994 qui rendra les armes, sur une route de campagne, située entre La-Roche-Maurice et Saint-Lucie-de-Tallano.

Docteur en odontologie et pharmacologie, c’est pourtant en référence à son idole, Doc Gyneco, qu’il adopte le pseudonyme YannickDoc : nous sommes le 3 février 2008, il vient de créer son profil sur AdopteUnMec. Après trois-cente-vingt-neuf « kikoo !! » et deux-cent-soixante-sept « ASV ? » sans réponse, YannickDoc lâche l’affaire et développe ses compétences en matière de sculpture sur fruit et légume, en créant sa propre chaîne Dailymotion consacrée au Kae-Sae-Luk. Hélas, le succès n’est pas au rendez-vous et YannickDoc perd l’espoir de faire quoique ce soit de bon sur le web.

Il accumule alors les petits boulots : après une brève mais enrichissante expérience de testeur de nourriture pour chiens et chats, YannickDoc s’installe au Royaume-Uni où il est payé, trois-cents euros par semaine, pour jouer de l’accordéon en imperméable fluo, afin de faire fuir les perdrix qui empoisonnaient la vie d’un fermier du Lincolnshire. A son retour d’outre-Manche, le natif d’Annecy suit, en vain, une formation de designer d’urnes funéraires, par le biais du CNED.

Le 18 septembre 2016, alors qu’il pleure la disparition de l’ancien vice-président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône et membre du conseil municipal de Port-de-Bouc, Michel Vaxès, YannickDoc noie son chagrin en écoutant, en boucle, « Where is my mind ? » des Pixies. Après être tombé sur les versions de James Blunt et Kings of Leon, YannickDoc lance le podcast 82bpm. Le succès est immédiatement au rendez-vous et lui vaut, coup-sur-coup, les honneurs de la Une des Inrockuptibles et du Journal de Saône-et-Loire.

Pourtant, alors que certains voient en lui le digne successeur de Daniela Lumbroso, YannickDoc torpille tout espoir de s’installer durablement dans le paysage des émissions musicales en consacrant un numéro de son podcast à Scatman, de Scatman John. Nous sommes le 1er avril 2017 et alors que Bob Dylan reçoit son prix Nobel de littérature, YannickDoc est traîné en justice par Skanibal pour qui la reconstruction tympanique nécessitera 13 lourdes opérations. Si les poursuites sont abandonnées, l’étoile de YannickDoc a perdu de sa lumière. Il recommence alors à enchaîner les petits boulots : après avoir vu un job de testeur d’essuie-tout lui passer sous le nez, il se résigne à déposer sa candidature pour un poste de chroniqueur non-rémunéré au sein du SAV. Vous connaissez la suite.

YannickDoc et la famille du SAV

Saviez-vous que YannickDoc est aussi fan de handball ? Si ce n’est pas le cas, on n’est pas sûrs qu’il en ait parlé dans le SAV, mais au cas où, vérifiez que vous avez écouté toutes les émissions avec YannickDoc au micro.