Individualisme, compétition, désir de célébrité : les critères mis en valeurs dans le monde absurde de la télé réalité.


Depuis les années 90, l'engouement pour les émissions de télé-réalité ne cesse de croître, tout comme les scandales qu'elles déclenchent.


Corps dénudés, scènes érotiques diffusées à des heures de grande audience, violences verbales, comportements absurdes et caricatures condescendantes : voilà le business des productions des télé-réalités.


Aujourd'hui, 40% des 15-34 ans regardent et suivent ces jeunes gens que le ridicule ne tue pas, et qui perçoivent la télé comme un moyen de devenir célèbre. A l'image des Anges, des Marseillais ou de Secret Story, ces émissions continuent d'être critiquées, mais bel et bien regardées.


Par delà les arguments de l'authenticité et du divertissement télévisuel, c'est en réalité un sujet bien plus complexe que j'aborde ici.


Un narcissisme poussé à l'extrême, une intimité qu'il devient normal d'étaler au monde entier, une banalisation du sexisme et des attitudes misogynes.


Mais pourquoi est-ce que ce voyeurisme malsain marche autant ? Comment se fait-il que des jeunes gens acceptent de participer à cette mascarade stupide ? Pourquoi acceptons-nous de diffuser des images aux conséquences nocives à des heures de retour d'école ?


Au final, oui, c'est bien plus profond qu'un simple jeu télévisé. Et c'est peut-être la preuve d'une société qui ne tourne pas rond.


A vos écoutes, j'attends vos retours sur instagram : @marie_la_graine

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy