Stéphanie Gicquel est vraiment le couteau suisse de l’aventure. A la fois sportive de haut niveau, membre de l’équipe de France d’athlétisme, exploratrice dans les régions polaires les plus froides, et spécialisée dans l’ultra fond. Elle prépare les championnats du monde d’ultra-fond, et l’objectif est d’aller au-delà de la marque qu’elle a réalisé l’an dernier, à savoir plus de 240 km en 24h … dingue ! Cheminement sinueux, parce qu’elle prête d’abord serment d’avocate au barreau de Paris en 2008, et va travailler presque 10 ans dans le droit. Attirée par les grands espaces, elle court sur des distances de plus en plus longues (40 à 50 km par jour, et plus encore) souvent sur des GR pour faire corps avec la nature. Quelques années plus tard, elle court même un marathon au pôle Nord, 7 marathons en 7 jours consécutifs et réalise une expédition de plus de 2000 km à pied en Antarctique en 74 jours. Une sportive-aventurière hors-norme ! Elle nous raconte ⭐