Des légumes frais achetés au marché, des produits bruts surgelés, des plats préparés : au quotidien, nos manières de nous nourrir dépendent souvent du temps et du budget dont on dispose. Les barquettes de plats cuisinés symbolisent précisément cette combinaison entre supposé gain de temps et prix accessibles. Mais ces produits sont-ils si peu chers ? Et leur praticité est-elle avérée ?

Pour savoir ce que les produits transformés renferment et apprendre à lire leurs étiquettes, Émilie Laystary allée à la rencontre de Raphaël Haumont, chercheur physico-chimiste qui a cofondé, avec le chef Thierry Marx, le CFIC — le Centre Français d'Innovation Culinaire, sur le campus de Paris Saclay. Ensemble, ils ont passé en revue plusieurs produits de l’enseigne Picard tels que le fondant au chocolat (l’un des best sellers du géant du surgelé), un plat préparé de mac and cheese en barquette express, un autre de moules marinières aux pommes de terre ainsi que des boulettes végétales.

L’occasion pour Raphaël Haumont de pointer l’importance de regarder l’ordre dans lesquels apparaissent les ingrédients listés sur le packaging ainsi que le rôle de l’eau pour les industriels et des additifs que ces derniers se retrouvent à ajouter pour contrebalancer des effets.

Bouffons est un podcast de Nouvelles Écoutes que j’anime avec l’aide en coulisses de Cassandra de Carvalho, et de Mathilde Jonin.

Montage et mixage par Laurie Galligani 

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité sur https://art19.com/privacy ainsi que la notice de confidentialité de la Californie sur https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.