Avec "La Maison", son troisième roman publié chez Flammarion, Emma Becker a signé l’un des chocs de la rentrée littéraire 2019. Sur le fond, comme sur la forme puisque son auteure a vécu et travaillé pendant deux ans et demi dans une maison close, à Berlin, pour nourrir ce texte à la fois tendre, poétique, drôle et cru. 


À l'heure actuelle du mouvement #MeToo, Emma Becker, 30 ans, pose un regard inattendu sur les rapports hommes-femmes, la mécanique du désir et les relations sexuelles tarifées. Ses propos, très francs, lui ont déjà valu quelques critiques sur les réseaux sociaux. 


Elle les assume et les réitère dans cet entretien sans concession qu’elle m’a accordé alors que "La Maison" figure parmi les favoris des grands prix littéraires de l’année.



Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.