L’invitée : Violaine Sebillotte Cuchet, professeure d’histoire grecque à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne

Le livre : Artémise, une femme capitaine de vaisseaux en Grèce antique, Paris, Fayard, 2022.

La discussion:

  • Introduction (00:00)
  • Qui est Artémise d’Halicarnasse ? (1:00)
  • Le nom Artémise et le lien avec Artémis ainsi que l’Asie mineure (3:00)
  • Un travail qui n’est pas une biographie classique (4:20)
  • Pourquoi faire sortir ce personnage des seconds rôles ? (5:20)
  • Une figure « normale » dans le récit d’Hérodote ? (7:15)
  • L’importance du contexte d’écriture d’Hérodote pour comprendre son ambivalence envers Athènes (10:40), et le tour joué par Artémise aux Athéniens dans la bataille (11:30)
  • Artémise, une Amazone ? (15:00)
  • La diversité des régimes de genre dans l’Antiquité grecque, que l’athénocentrisme des sources fait perdre de vue (17:00)
  • Antiquité et stéréotypes de genre (18:30)
  • Clivages de sexe et autres clivages sociaux (20:00)
  • Halicarnasse, une cité de « middle ground » (21:20)
  • Relativiser et complexifier la coupure Grecs / barbares (24:00)
  • La question du pouvoir féminin à repenser dans l’ensemble du monde grec (29:30)
  • Relire ces enjeux grâce aux inscriptions (33:00)
  • Remettre en cause l’idée de la cité comme « club d’hommes » (36:30)
  • Quels sont les contours d’une communauté politique grecque ? Faut-il suivre le modèle défini par Aristote ? (39:30)

Les références évoquées dans le podcast:

  • Richard White, Le Middle Ground. Indiens, Empires et Républiques dans la région des Grands Lacs, 1650-1815 · Toulouse, Anacharsis, 2009 [1991]
  • Travaux sur le « middle ground » dans l’antiquité d’Irad Malkin
  • John Myres, Herodotus, father of history, Oxford, Clarendon Press, 1953.
  • Projet Eurykléia
  • Archéologie du genre

Le conseil de lecture: Virginie Despentes, King Kong Théorie