L’invitée : Mathilde Rossigneux-Méheust, MCF à l’université Lyon-IILe livre : Vieillesses irrégulières, Paris, La Découverte, 2022.

La discussion :

  • L’inscription historiographique d’un travail sur les personnes qui vieillissent (1:00)
  • Un travail en dialogue avec d’autres champs dont celui de « l’enfance irrégulière » (5:00)
  • Quels outils historiographiques, quel usage de la micro-histoire ? (7:00)
  • La « coproduction » d’une source avec des archivistes (9:15) et la « sérendipité » qui e résulte (12:30)
  • Comment une « 19émiste » devient « 20émiste » ? (15:00)
  • De 1808 à 2014, comment évolue à Villers-Cotterêts l’accueil des personnes âgées ? (19:30)
  • Un travail d’archives complété par des entretiens, pas si évidents (24:00)
  • Un fichier étonnant (25:30)
  • Comment faire l’histoire des couches populaires sans misérabilisme ? (28:45) pour l’alcool en particulier (32:00) ?
  • Le but du fichier étudié: faire sortir les fauteurs de trouble (34:00)
  • La question des couples de personnes âgées en institution (36:30)
  • La fin du fichier, dans le cadre d’une modification du regard sur le « 3e âge » (39:20)
  • Indiscipline ou protestation ? (42:30)

Le conseil de lecture: Roy Pinker (Marie-Eve Thérenty) dir., Faits divers & vies déviantes – XIXe-XXIe siècle, Paris, CNRS éditions, 2022.